• Active Topics 

Joueurs et StaffThomas TUCHEL

Tuchiale

Tout ce qui touche aux joueurs et au Staff

Modérateurs : Modérateurs, Administrateurs

Avatar du membre
McCoy
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 20170
Enregistré le : juillet 2011

15 août 2020, 02:20

C'est le point positif d'être dans l'improvisation, parce qu'on se laisse plus le choix.
Par exemple là Tuchel, il arrive pas en se demandant si faut mettre de côté tout ce qui a été préparé pendant la saison parce qu'il y a une autre manière qui peut paraitre plus efficace.
Faut improviser quelque chose, le jeu court sous un pressing intense c'est très risqué de l'improviser, peu importe l'adversaire vaut mieux être raisonnable et essayer de jouer long pour éviter les pertes dangereuse, c'est ce que l'équipe a tenté contre l'Atalanta notamment en première periode. Et si l'adversaire laisse le ballon, il vaut mieux pratiquer du jeu de conservation pour éviter de donner des ballons de contre, ce qu'on a vu contre Dortmund.
Si en plus il y a des individualités, ça laisse un peu de marge parce qu'ils mâchent un peu le travail.
PASTORIX

Avatar du membre
Piston94
International
International
Messages : 7604
Enregistré le : décembre 2011
Localisation : Yvelines

15 août 2020, 08:45

Toufik a écrit :
15 août 2020, 00:17
Une chose est sûre, Tuchel fera jamais ce qu'a fait Setien ce soir. S'acharner à relancer au sol alors que les chleus sont prenables dans le dos et agressifs comme des pitbulls cocainés au pressing. On a vu contre l'Atalanta, on est dans le pragmatisme. Ca sera pas de trop si on joue ces brutors en finale.
Très bonne remarque. Avec les succès de Guardiola et de Klopp, des équipes qui pratiquent le Gengen-pressing il y en a maintenant beaucoup. Il faut trouver la parade sans jouer comme le Chelsea de Di Matteo.
Tuchel a au moins essayé un truc même si on le prend pour un abruti fini ici.
Pense qu'on devrait créer un Hall of fame du foot plutôt que de donner un ballon d'or!

julien2
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 23298
Enregistré le : décembre 2009
Localisation : Paris

15 août 2020, 11:19

Toufik a écrit :
15 août 2020, 00:17
Une chose est sûre, Tuchel fera jamais ce qu'a fait Setien ce soir. S'acharner à relancer au sol alors que les chleus sont prenables dans le dos et agressifs comme des pitbulls cocainés au pressing. On a vu contre l'Atalanta, on est dans le pragmatisme. Ca sera pas de trop si on joue ces brutors en finale.
Peut être pas en effet.
Par contre ça me fait quand même penser à certaines choses en vrac: on a affronté combien d'équipes qui pourrait nous permettre ce genre de comparaisons optimiste?
Le match de Barcelone hier il te rappelle lequel de nos matchs cette année ou l'année passée? Une équipe qui mets autant de pressing, d'intensité, qui joue à fond?

J'ai un match qui me revient comme ça, c'est notre match au Real Madrid cette saison. Au départ du match c'est notre équipe type (moins Neymar, c'est pas rien mais je suis pas sûr que Barcelone offensivement ait du Neymar + M'Bappé) non? Le plan de jeu c'était quoi? T'as un match sous QSI où on a autant la tête sous l'eau? Cette 1ère MT...on a un Navas exceptionnel qui change tout, sans quoi le match est déjà plié à la MT, comme hier quoi. Et je ne sais pas trop ce qui était prévu, ce qui a été travaillé avant match chez nous.

On fait un nul inespéré et qu'a fait Tuchel du match? A la MT il remplace Gueye par Neymar (+ à un quart d'heure de la fin il fait ses 2 autres changements.) parce qu'il a bien du voir que la façon dont tournait les choses on aurait pommé une avance de 3buts. C'est presque désespéré ce qu'il fait. On dit que ça paie sur le résultat mais le contenu? Hier Barcelone n'a même pas les moyens de faire ça. Et à Madrid le sang neuf qui rentre c'est pas le même qu'hier.

Je viens de remater la feuille de stat de ce match, compare là avec celle d'hier pour voir...27 tirs pour le Real, 26 pour le Bayern, le Barça cadre plus de tirs hier que nous contre Madrid, 4. Et la ressemblance elle ne se limite pas à ça.
Et pourtant la diff entre le Real et le Bayern est assez significative.

Je vais un peu plus loin, le PSG de Tuchel il se rapproche en terme de jeu de quelles équipes européennes, les grosses? Notre collectif, ce qu'on mets en place? Alors je vais pas rentrer dans une comparaison à la Tolecnal en mode je prends pas cette équipe parce que y'a pas de stars qu'ils ont fait venir etc, mais on se rapproche de qui?
Plus du Bayern ou de Barcelone? :lol:
de City? De Liverpool? du Real? etc...
Y'a à peine quelques jours tu critiquais Neymar, son jeu, je te disais que ça se rapprochait plutôt de Messi et dans le sens que le joueur doit absolument tout faire dans l'équipe. Messi c'est tout à Barcelone. La différence avec chez nous c'est M'Bappé en + chez nous. C'est assez marrant d'ailleurs en voyant notre production contre l'Atalanta par la suite et notamment celle de Neymar (...).
A la différence de Barcelone je dirais qu'on a une défense centrale plus solide que les 2 guignols qu'on a vu hier en plus de M'Bappé.
Et même hier je vais peut être te surprendre mais j'ai vu du pressing de Barcelone plus intéressant en début de match que ce qu'on est capable de faire. ils leur ont tenu tête quelques minutes et à un poteau près ils peuvent même mener :lol:
Sinon comme à Barcelone la tactique de Tuchel on se rapproche de la tactique Messi.

Alors après oui sur un match on peut les faire tomber, je le souhaite (mais jouons d'abord notre demi!), mais on y croirait contre eux pourquoi? Parce qu'on a Tuchel et pas Setien? Par notre jeu collectif? ou parce qu'on compte sur nos individualités pour faire leur match de leur vie? La réponse me parait assez évidente sans vouloir dénigrer le coach, mais par ce que je vois chez nous. On aurait le Tuchel du début de chez nous, je te dirais probablement autre chose, même si indéniablement ça passera par la perf de tes individualités. Et aussi ça dépendra d'eux, parce que NeyBappé ou pas, Tuchel ou pas, cette équipe du Bayern si elle fait tout bien comme il faut et qu'elle n'a pas de pépin elle ira au bout comme c'est prévu depuis la sortie de Liverpool. D'ailleurs Liverpool est bien sorti contre l'AM par miracle...tout est possible.

Ce que j'ai vu hier c'est une équipe à Munich mais ça fait des mois que l'on voit ça, le match est plutôt logique, je suis pas énormément surpris, même si le score est rigolo. Si tu regardes d'autres équipes que je cite, c'est pareil on voit des mouvements, du jeu, alors après c'est facile de dire qu'on chie sur Tuchel parce qu'on n'est jamais content etc, mais désolé de la bouillie de foot ça me fatigue quelquefois. Et de la bouillie de foot quand 90% des équipes de foot que t'affrontes te sont inférieures ou ont des moyens bien différents que les tiens je trouve pas ça normal.
Ca veut pas dire que je ne suis pas content des résultats, ils sont parfaits jusqu'à présent, c'est bien la chose la plus importante au final.

Avatar du membre
captainpedro
Titulaire
Titulaire
Messages : 4309
Enregistré le : janvier 2009
Localisation : Paris!

15 août 2020, 16:36

Piston94 a écrit :
15 août 2020, 08:45
Toufik a écrit :
15 août 2020, 00:17
Une chose est sûre, Tuchel fera jamais ce qu'a fait Setien ce soir. S'acharner à relancer au sol alors que les chleus sont prenables dans le dos et agressifs comme des pitbulls cocainés au pressing. On a vu contre l'Atalanta, on est dans le pragmatisme. Ca sera pas de trop si on joue ces brutors en finale.
Très bonne remarque. Avec les succès de Guardiola et de Klopp, des équipes qui pratiquent le Gengen-pressing il y en a maintenant beaucoup. Il faut trouver la parade sans jouer comme le Chelsea de Di Matteo.
Tuchel a au moins essayé un truc même si on le prend pour un abruti fini ici.
C'est hyper caricatural de dire qu'on prend Tuchel pour un abruti fini. Je pense que beaucoup étaient très contents qu'il signe et de ses 6 premiers mois. Depuis, force est de constater qu'il ne parvient pas à imposer un véritable style à l'équipe et qu'on est en droit d'attendre un meilleur football quand on voit tous les talents qu'on a. Ce degré d’exigence, c'est le lot de tous les clubs très ambitieux, catégorie à laquelle on appartient désormais. Dans ces clubs, les résultats bruts ça ne suffit pas et c'est bien normal.

Avatar du membre
McCoy
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 20170
Enregistré le : juillet 2011

15 août 2020, 17:47

A ce niveau là on est censé retrouver des équipes complètes, donc elles ont plusieurs options pour essayer de résoudre les problèmes d'un pressing total. C'est des équipes qui défendent ensemble, qui savent relancer, qui savent jouer avec de la variété. Après il y a aussi l'intelligence pendant le match qui entre en compte, faut être capable de différencier les situations et lire les différentes phases du match. La prise de risque elle est nécessaire, mais elle doit être assumée et contrôlée.
Les solutions elles seront multiples.

Le Barça quand ils arrivent contre le Bayern ils sont pas préparés. On l'a vu en fin de championnat. On l'a vu contre Naples. Ce qu'ils avaient à offrir était très limité. Ils ont essayé d'improviser à leur manière en espérant ne pas tomber sur un gros Bayern.
Les entraineurs se cassent les dents avec ce Barça, ça avait commencé avec la dernière saison de Luis Enrique. Le Barça c'est un club avec des actionnaires qui sont aussi des supporters. Ces supporters ont de l'influence sur la vie du club. Ils sont eux même influencés par les médias.
Au sein du Barça il y a une lutte entre plusieurs courants, un qui veut un retour en arrière, un autre qui veut plus se projeter et demande des changements. En ce moment ils ont du mal à se décider, ils sont dans la pire des positions.

Pour moi être pragmatique c'est la position de base d'un entraineur. Tout entraineur est pragmatique, c'est quasiment des synonymes. Tout simplement parce que c'est ce que réclame le travail d'entraineur. C'est pas un choix.
Après il y a des entraineurs qui se mettent dans la tête qu'il y a une façon de jouer qui peut être imposée à l'adversaire et fonctionner à tous les coups.
Tuchel ne fait pas partie de ces entraineurs. C'est un entraineur comme 99,99% des entraineurs.
Après ça n'empêche pas d'avoir des préférences pour une certain type de jeu par rapport à d'autres.

Tactiquement mon match préféré avec Tuchel c'est celui à Naples. C'était un système complexe et très bien appliqué surtout en première periode, mais le but de l'organisation qu'il a réussi à pondre, c'était pas pour jouer.
J'ai beaucoup apprécié le 3-0 contre le Real, mais ce que je mets en avant c'est surtout le fait que l'équipe ait évité de reculer, dans le jeu l'équipe a surtout cherché à bien gérer parce qu'elle avait mené d'entrée et elle l'a très bien fait.
J'ai apprécié le match à United surtout pour sa deuxième periode, au moment où l'équipe va chercher le résultat et comment elle le gère. Mais sur le match ça reste une équipe prudente.
Les deux matches contre Dortmund j'ai aussi trouvé l'équipe prudente dans le jeu.
Ce Tuchel il a toujours été là. C'est ce qu'il demande à l'équipe. Sauf exceptions il leur demande pas de se lâcher. Même quand ça se passe bien l'équipe chercher à avoir du contrôle. On a pas une équipe joueuse.

On passe pas d'une équipe joueuse sur les gros matches à une équipe plus rationnelle. Ça a souvent été l'approche de Tuchel, c'est quelqu'un qui essaie de lire l'adversaire et s'adapter.

Le problème dans tout ça c'est le manque d'équilibre, c'est ce qui empêche le club de passer un cap depuis le début.
Comme on a Neymar et Mbappé au club, on se demande s'il vaut pas mieux assumer le déséquilibre pour mettre en valeur l'attaque. Et à la fin on assume pas ça et on revient en arrière en trouvant plein d'excuses.
Pendant ce temps on travaille pas au milieu et on met ça sur le compte du niveau des joueurs.

Tuchel il assume rien et improvise à la place. Si Tuchel assumait le fait qu'il voulait une équipe avec du contrôle et qui joue sans trop se livrer, il aurait travaillé sur l'équilibre depuis le début.
Quand l'équipe jouerait long ça serait un choix parce qu'on voudrait jouer long, et que ça ferait partie d'une stratégie à part entière qui a été travaillée à plusieurs reprises pendant la saison. Il y aurait une gestion mentale qui irait avec.
Ça serait pas parce que l'équipe a rien préparé d'autre et qu'elle a peur de se faire défoncer par des équipes qui maitrisent le pressing.

Avec tout ce qu'on a vu il manquerait plus qu'il demande à nos joueurs de faire les beaux contre ce genre d'équipes. C'est un peu comme si on disait, Tuchel il a compris qu'il fallait pas essayer de jouer un jeu de possession haut contre le Bayern, c'est positif. Alors que pour commencer on sait même pas le faire.
PASTORIX

Avatar du membre
Amekage
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 13616
Enregistré le : juin 2011

15 août 2020, 17:52

Tourtelle > 18 trous > Charlot & co
Aimé Caesar : La Caesaritude résulte d'une attitude active et offensive de l'esprit. Elle est sursaut, et sursaut de dignité. Ave Caesarion

Toufik
Titulaire
Titulaire
Messages : 3484
Enregistré le : septembre 2013

15 août 2020, 20:03

julien2 a écrit :
15 août 2020, 11:19
Y'a à peine quelques jours tu critiquais Neymar, son jeu, je te disais que ça se rapprochait plutôt de Messi et dans le sens que le joueur doit absolument tout faire dans l'équipe. Messi c'est tout à Barcelone. La différence avec chez nous c'est M'Bappé en + chez nous. C'est assez marrant d'ailleurs en voyant notre production contre l'Atalanta par la suite et notamment celle de Neymar (...).
A la différence de Barcelone je dirais qu'on a une défense centrale plus solide que les 2 guignols qu'on a vu hier en plus de M'Bappé.
Il y a quelque jours je critiquais Neymar? C'était quand exactement. Parce que je l'ai critiqué après sa vilaine finale de CdF où il perd 30 ballons et ne crée rien ou pas grand chose. Mais contre L'Atalanta, il y a pas grand chose à redire. Il fait ce qu'il doit faire, et même quand il est moins bien (60-89ème), c'est pas de sa faute.

Mais il est plus intéressant de revenir sur la comparaison avec le Barca. On a une défense centrale, et c''est une différence tout à fait notable. On critique Tuchel à raison sur l'absence de contrôle. Mais après ce qu'il s'est passé l'année dernière, il serait bien de rappeler qu'on a la meilleure défense de LDC.

On est dans le pragmatisme et la réaction, et il est difficile de savoir si le pragmatisme (ou l'improvisation comme le dirait McCoy - j'y reviens dans un instant) est une conséquence des faiblesses de Tuchel, ou des incohérences de l'équipe (notamment au milieu et avec les deux fuoriclasses). Ce qui est certain, c'est que Zizou a trois LDC, et que c'est un pragmatique et un réactif. On a certes pas Sergio Ramos ou Ronaldo, mais on se rapproche dans la logique défensive de ce que le Real a pu être.

Navas (Navas) / TS (Varane) / Kimp (Ramos) / Marqui (Casemiro)

Nos latéraux sont plus solides et moins talentueux, et notre milieu est carrément en-dessous ce qui nous limite dans notre capacité à contrôler une rencontre à très haut niveau, surtout si Verratti est pas là. Offensivement c'est différent, parce que Mbappé, DM et Neymar ont des qualités différentes de CR7-Benz-Bale. Mais c'est pas moins fort. Mais je crois que c'est là où on est maintenant. On fait du sous real, et on est en demi-finale de LDC.
McCoy a écrit :
15 août 2020, 17:47
Tuchel ne fait pas partie de ces entraineurs. C'est un entraineur comme 99,99% des entraineurs.
Après ça n'empêche pas d'avoir des préférences pour une certain type de jeu par rapport à d'autres.
....
J'ai apprécié le match à United surtout pour sa deuxième periode, au moment où l'équipe va chercher le résultat et comment elle le gère. Mais sur le match ça reste une équipe prudente.
Les deux matches contre Dortmund j'ai aussi trouvé l'équipe prudente dans le jeu.
Ce Tuchel il a toujours été là. C'est ce qu'il demande à l'équipe. Sauf exceptions il leur demande pas de se lâcher. Même quand ça se passe bien l'équipe chercher à avoir du contrôle. On a pas une équipe joueuse.

On passe pas d'une équipe joueuse sur les gros matches à une équipe plus rationnelle. Ça a souvent été l'approche de Tuchel, c'est quelqu'un qui essaie de lire l'adversaire et s'adapter.
...
Tuchel il assume rien et improvise à la place. Si Tuchel assumait le fait qu'il voulait une équipe avec du contrôle et qui joue sans trop se livrer, il aurait travaillé sur l'équilibre depuis le début.
Y a beaucoup de contradictions dans ce que tu dis, et c'est intéressant, parce que ça ne remet pas en cause tes connaissances tactiques, mais plutôt ça illustre les contradictions qui sont les nôtres en tant que supporters du PSG.

Donc, Tuchel est comme tu le dis un entraîneur pragmatique qui essaye de s'adapter. Comme la majorité des entraineurs. Il doit donc jouer avec les forces et les faiblesses de son équipe. Et on connait notre principal force et nos principales faiblesses.

Forces: Neymar - Mbappé (j'ajouterai la charnière et Navas)

Faiblesses: Neymar-Mbappé // Icardi // Le milieu // le mental // l'intensité

Tuchel a essayé l'intensité. Ca marche pas. Et c'est peine perdue sans préparation et sans rythme. On pourra jamais battre le bayern à ce jeu, même si ça ira mieux dans une semaine inshallah. Mais il a aussi essayé de travailler sur le mental (il a répété encore et encore qu'il s'agissait de notre principal problème), et de ce point de vue, on a retourné deux situations mal embarqués lors des deux derniers tours. Le mental a l'air d'aller mieux.

Pour l'équilibre, je pense qu'on est beaucoup plus équilibré que l'année dernière. En tout cas dans les derniers matchs. On est équilibré à un point où on joue de manière défensive. C'est moche, mais c'est 1 but encaissé en trois matchs. Et l'une des clés de l'approche de Tuchel, c'est marqui et gueye au milieu, pour colmater les brèches.

Donc, là où je trouve que tu passes du commentaire raisonnable à la polémique sans fondement, c'est quand tu nous dis que Tuchel improvise en permanence et assume rien. C'est un problème pourquoi?
-Parce qu'une certaine dose d'improvisation est normale, y compris chez les dogmatiques comme Guardiola qui aime bien tenter des coups (cf, le match de City à Madrid).
-Parce que pour quelqu'un qui "assume rien", Tuchel a quand même certains lubies qu'il assume bien: Gueye-Marqui au milieu, le travail mental, mettre les quatres offensifs autant que possible.
-Parce qu'on devenu une équipe réactive et qu'on est de facto la meilleure défense de LDC, et que ça implique une certaine constance (même si c'est plus simple quand tu joues pas le Bayern ou City).

En bref, je dis pas que je suis d'accord avec les lubies de Tuchel, notamment Gueye qui devrait avoir perdu sa place après le match de Sainté. Je préférerai aussi qu'on soit plus portés sur le contrôle que sur la réaction. J'ai aussi trouvé la compo de mercredi et la première mi-temps absolument dégueulasses. Mais il est pas tout le temps en train d'improviser sans rien assumer. Tu commences à radoter comme Julien, Aguirre et compagnie.

(ce qui veut pas dire que je suis pro-tuchel, seulement qu'il faut raison gardée).
"Je pensais mourir avant de voir un match Naples-Juventus avec des maillots noirs et jaunes (...) Cela fait mal, comme cela doit faire mal à tous ceux qui ont grandi avec les vignettes Panini et qui sont attachés aux couleurs de leur club. Cela me rend profondément triste."
Maurizio Sarri

"Ca doit être bien chiant pur un hater de la win de voir son propre club recruter de plus en plus de champions."
K-li

julien2
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 23298
Enregistré le : décembre 2009
Localisation : Paris

15 août 2020, 20:42

Toufik a écrit :
15 août 2020, 20:03
Il y a quelque jours je critiquais Neymar? C'était quand exactement.
:lol: Non jamais :lol: Je vais pas trop développer là-dessus, je crois que t'es au courant.
Garde trop la balle, lève pas la tête etc...et en plus tu as passé de la crème pour le match de l'Atalanta alors que c'est le meilleur sur la pelouse. Dans le même temps aucune critique sur 1 ou 2 joueurs je crois :lol:
Toufik a écrit :
15 août 2020, 20:03
il serait bien de rappeler qu'on a la meilleure défense de LDC.
La meilleure défense de poule en LDC?
Non parce qu'à une époque tu veux que je te rappelle ce qu'argumentaient les 4/5 du forum sur Trapp quand j'ai osé lui mettre quelques cartouches? C'était le meilleur gardien des poules de LDC...on connait la suite.

Il est bon aussi de rappeler qu'on a un parcours bien différent des autres équipes.
Puis la meilleure défense de LDC elle en a quand même pris 3 à domicile contre United B.

C'est dommage tu ne sois pas revenu sur une grande partie de mon post, sur notre rencontre à Madrid, même si ça m'étonne pas trop parce que c'est pas évident de le défendre là-dessus. Ça aurait été intéressant de te voir développer ton opinion.
Là-bas on tient uniquement sur une perf exceptionnelle de notre gardien, notre meilleure défense elle est sous l'eau, son milieu surtout, sa philosophie explosée en 45 min.

Et même si la défense en elle même je la trouve pas mauvaise individuellement (ça dépend), c'est plutôt "l'équipe" organisée pour défendre qui me gêne, le Real en est un exemple. On défends mal même si y'a une chose qu'on peut reconnaître c'est qu'on a peu de matchs nationaux où l'équipe est en mode défense.

Quand à ta comparaison avec du sous Real je ne suis pas du tout d'accord, t'as pris 3 joueurs de champ dont 2 DC et un milieu qui est à mille lieux de ce que produit un Casiméro :lol: Le gardien est le même, ok :lol: :p
Non on a rien à voir avec eux presque. Y'a des différences flagrantes, leur 9 (que je suis pas le dernier à critiquer) sait quoi faire un minimum avec le ballon, nous nos 9 c'est pas leurs qualités principales. Le milieu n'a pas du tout le même rôle.

Je le répète mais on fait plutôt du sous Barça, avec un Messi qui doit aller chercher les ballons de temps à autres, moins que Neymar chez nous, mais là où t'as jamais vu un CR7. Le Real que tu décris avec CR7 c'était une machine (pas lui uniquement), une équipe organisée, solide, il était celui qui faisait les diff mais derrière ça suivait, je vois pas en quoi le PSG de Tuchel correspond à ça. CR7 il faisait des différences surtout dans la finition là où on demande à notre star de tout faire. Comme face à l'Atalanta. L'Atalanta, on parle pas d'un cador européen là, alors je te laisse imaginer. Un sous Real aurait pas besoin de Neymar face à une perf comme ils ont fait. Nous si, on a besoin de Neymar mais aussi de M'Bappé.

Avatar du membre
McCoy
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 20170
Enregistré le : juillet 2011

15 août 2020, 21:00

Toufik a écrit :
15 août 2020, 20:03
McCoy a écrit :
15 août 2020, 17:47
Tuchel ne fait pas partie de ces entraineurs. C'est un entraineur comme 99,99% des entraineurs.
Après ça n'empêche pas d'avoir des préférences pour une certain type de jeu par rapport à d'autres.
....
J'ai apprécié le match à United surtout pour sa deuxième periode, au moment où l'équipe va chercher le résultat et comment elle le gère. Mais sur le match ça reste une équipe prudente.
Les deux matches contre Dortmund j'ai aussi trouvé l'équipe prudente dans le jeu.
Ce Tuchel il a toujours été là. C'est ce qu'il demande à l'équipe. Sauf exceptions il leur demande pas de se lâcher. Même quand ça se passe bien l'équipe chercher à avoir du contrôle. On a pas une équipe joueuse.

On passe pas d'une équipe joueuse sur les gros matches à une équipe plus rationnelle. Ça a souvent été l'approche de Tuchel, c'est quelqu'un qui essaie de lire l'adversaire et s'adapter.
...
Tuchel il assume rien et improvise à la place. Si Tuchel assumait le fait qu'il voulait une équipe avec du contrôle et qui joue sans trop se livrer, il aurait travaillé sur l'équilibre depuis le début.
Y a beaucoup de contradictions dans ce que tu dis, et c'est intéressant, parce que ça ne remet pas en cause tes connaissances tactiques, mais plutôt ça illustre les contradictions qui sont les nôtres en tant que supporters du PSG.

Donc, Tuchel est comme tu le dis un entraîneur pragmatique qui essaye de s'adapter. Comme la majorité des entraineurs. Il doit donc jouer avec les forces et les faiblesses de son équipe. Et on connait notre principal force et nos principales faiblesses.

Forces: Neymar - Mbappé (j'ajouterai la charnière et Navas)

Faiblesses: Neymar-Mbappé // Icardi // Le milieu // le mental // l'intensité

Tuchel a essayé l'intensité. Ca marche pas. Et c'est peine perdue sans préparation et sans rythme. On pourra jamais battre le bayern à ce jeu, même si ça ira mieux dans une semaine inshallah. Mais il a aussi essayé de travailler sur le mental (il a répété encore et encore qu'il s'agissait de notre principal problème), et de ce point de vue, on a retourné deux situations mal embarqués lors des deux derniers tours. Le mental a l'air d'aller mieux.

Pour l'équilibre, je pense qu'on est beaucoup plus équilibré que l'année dernière. En tout cas dans les derniers matchs. On est équilibré à un point où on joue de manière défensive. C'est moche, mais c'est 1 but encaissé en trois matchs. Et l'une des clés de l'approche de Tuchel, c'est marqui et gueye au milieu, pour colmater les brèches.

Donc, là où je trouve que tu passes du commentaire raisonnable à la polémique sans fondement, c'est quand tu nous dis que Tuchel improvise en permanence et assume rien. C'est un problème pourquoi?
-Parce qu'une certaine dose d'improvisation est normale, y compris chez les dogmatiques comme Guardiola qui aime bien tenter des coups (cf, le match de City à Madrid).
-Parce que pour quelqu'un qui "assume rien", Tuchel a quand même certains lubies qu'il assume bien: Gueye-Marqui au milieu, le travail mental, mettre les quatres offensifs autant que possible.
-Parce qu'on devenu une équipe réactive et qu'on est de facto la meilleure défense de LDC, et que ça implique une certaine constance (même si c'est plus simple quand tu joues pas le Bayern ou City).

En bref, je dis pas que je suis d'accord avec les lubies de Tuchel, notamment Gueye qui devrait avoir perdu sa place après le match de Sainté. Je préférerai aussi qu'on soit plus portés sur le contrôle que sur la réaction. J'ai aussi trouvé la compo de mercredi et la première mi-temps absolument dégueulasses. Mais il est pas tout le temps en train d'improviser sans rien assumer. Tu commences à radoter comme Julien, Aguirre et compagnie.

(ce qui veut pas dire que je suis pro-tuchel, seulement qu'il faut raison gardée).
L'équipe a commencé la compétition en 4-3-3, il y avait de la cohérence dans ce qu'on voyait au début. Il a commencé à redonner de l'importance au milieu de terrain. Ça a permis à l'équipe d'être plus équilibrée et de jouer plus haut, on voyait plus de pressing. Les débuts de match en particulier étaient bons avec de l'intensité.
Le problème c'est que pendant les matches elle avait tendance à reculer au lieu de maintenir la pression, et ça laissait sa chance à l'adversaire. C'était un des problèmes à régler, tout en intégrant progressivement Neymar et Mbappé.

Ça c'est quelque chose qui était travaillé. Ensuite selon les matches il pouvait s'ajuster ou tenter des coups.
On savait plus ou moins où ça pourrait nous mener. On savait qu'avec Neymar et Mbappé c'est difficile d'atteindre un pressing parfaitement coordonné, qu'il y aurait des problèmes de replis, que l'équipe aurait pas forcément la possession.
Mais il y aurait toujours des occasions en contre.
Avoir 3 joueurs au milieu ça pourrait aider à la conservation du ballon.
Devant ça pouvait tourner entre Neymar, Di Maria, Icardi et Mbappé.
Au pire on aurait le 7+3.

Le tournant c'est quand il repasse en 4-4-2. C'est à partir de là qu'il improvise. Pour moi quand le plan c'est de jouer avec Di Maria-Neymar-Mbappé-Icardi, c'est du déséquilibre. C'est là que je trace la ligne. Si quelqu'un me parle d'équilibre avec cette compo, on a pas la même définition de ce mot.
Quand on part dans cette direction faut assumer. Faut pas juste mettre les compos, faut dire aux joueurs qu'on a une équipe pour jouer. Que c'est comme ça qu'on va faire mal aux adversaires. Même s'il y a des absences faut toujours continuer avec ce style, parce que c'est un choix fort et c'est ce qui va définir le style de l'équipe.

Ou alors tu reste sur l'équilibre. Tu peux changer de compo, parfois partir sur une équipe assez offensive, d'autres plus défensives. Tu peux avoir l'idée d'avoir un maximum de maitrise, mais adapter ton style de jeu à l'adversaire. Mettre l'accent sur l'organisation avec les joueurs, en donnant plus de responsabilités aux milieux.

Lui il a pas décidé. Tout est symbolisé dans la double confrontation contre Dortmund. Le mec il part sur un 3-4-3 comme ça... Après il commence à relancer Cavani et il écarte Icardi. A cause des absences il met Sarabia-Cavani devant qui font un travail énorme pour protéger le reste du bloc, ce qu'on a jamais depuis longtemps au PSG. Après avec le ballon c'est du jeu très conservateur, on évite les pertes de balle au maximum. Il y a même pas de tir, l'équipe arrive à être très réaliste.

Moi j'essaie juste de suivre ce qu'il fait. Les forces de l'équipes c'est à lui de les définir. Son effectif il a eu deux ans de suite, cette année il a fait le recrutement.

Là où vous voyez du pragmatisme, moi je vois une absence de direction. C'est pour ça que j'arrête pas de dire qu'il subit et qu'il improvise. Il y a pas de continuité dans son travail, pas de ligne directrice.

Contre l'Atalanta j'ai essayé de suivre l'organisation j'ai pas compris ce qu'ils faisaient. On ressort du match en expliquant que Sarabia a été nul. Icardi faut le dégager de l'équipe. Le milieu de terrain a été nul, il y a juste Marqui qui s'est rattrapé en deuxième. Kehrer il a été nul. Bernat il a fait ce qu'il pouvait parce qu'il revenait de blessure. T.Silva qui prend pas assez ses responsabilités.

J'ai pas senti une équipe déterminée en première periode, j'ai vu des milieux en difficulté notamment à cause d'un manque d'organisation, qui se débarrassaient du ballon en le donnant à Navas, qui étaient mangé dans l'agressivité. Quelques tentatives de Neymar quand le jeu long fonctionnait. Après j'ai vu une équipe pousser parce qu'elle était menée, avec un génie qui rentre et qui booste toute l'équipe, et des remplaçants qui amènent un plus supplémentaire. L'Atalanta plonger physiquement en cédant sous la pression de l'équipe.

Ce qu'on met en avant c'est surtout des joueurs, les Neymar, Mbappé, Kimpembe, Navas et Choupo. Sinon sur le fond je sais pas quoi retenir.

Voilà où on en est pour moi. On sait même pas comment il va essayer de jouer pour le prochain match. Tout ça parce qu'il a pas été capable de se décider en temps voulu.
PASTORIX

julien2
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 23298
Enregistré le : décembre 2009
Localisation : Paris

15 août 2020, 21:35

McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Contre l'Atalanta j'ai essayé de suivre l'organisation j'ai pas compris ce qu'ils faisaient. On ressort du match en expliquant que Sarabia a été nul. Icardi faut le dégager de l'équipe. Le milieu de terrain a été nul, il y a juste Marqui qui s'est rattrapé en deuxième. Kehrer il a été nul. Bernat il a fait ce qu'il pouvait parce qu'il revenait de blessure. T.Silva qui prend pas assez ses responsabilités.

J'ai pas senti une équipe déterminée en première periode, j'ai vu des milieux en difficulté notamment à cause d'un manque d'organisation, qui se débarrassaient du ballon en le donnant à Navas, qui étaient mangé dans l'agressivité. Quelques tentatives de Neymar quand le jeu long fonctionnait. Après j'ai vu une équipe pousser parce qu'elle était menée, avec un génie qui rentre et qui booste toute l'équipe, et des remplaçants qui amènent un plus supplémentaire. L'Atalanta plonger physiquement en cédant sous la pression de l'équipe.

Ce qu'on met en avant c'est surtout des joueurs, les Neymar, Mbappé, Kimpembe, Navas et Choupo. Sinon sur le fond je sais pas quoi retenir.

Voilà où on en est pour moi. On sait même pas comment il va essayer de jouer pour le prochain match. Tout ça parce qu'il a pas été capable de se décider en temps voulu.
Tellement juste tout ce passage. C'est de ce constat qu'il faut comprendre les critiques.

Toufik
Titulaire
Titulaire
Messages : 3484
Enregistré le : septembre 2013

15 août 2020, 22:00

julien2 a écrit :
15 août 2020, 20:42
:lol: Non jamais :lol: Je vais pas trop développer là-dessus, je crois que t'es au courant.
Garde trop la balle, lève pas la tête etc...et en plus tu as passé de la crème pour le match de l'Atalanta alors que c'est le meilleur sur la pelouse. Dans le même temps aucune critique sur 1 ou 2 joueurs je crois :lol:
C'est bien ce que je disais, tu confonds tout et ça n'a pas de sens puisque tu cherches la polémique. C'est sans nuance, donc sans intérêt. Désolé.
Modifié en dernier par Toufik le 15 août 2020, 22:09, modifié 1 fois.
"Je pensais mourir avant de voir un match Naples-Juventus avec des maillots noirs et jaunes (...) Cela fait mal, comme cela doit faire mal à tous ceux qui ont grandi avec les vignettes Panini et qui sont attachés aux couleurs de leur club. Cela me rend profondément triste."
Maurizio Sarri

"Ca doit être bien chiant pur un hater de la win de voir son propre club recruter de plus en plus de champions."
K-li

Toufik
Titulaire
Titulaire
Messages : 3484
Enregistré le : septembre 2013

15 août 2020, 22:08

McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
L'équipe a commencé la compétition en 4-3-3, il y avait de la cohérence dans ce qu'on voyait au début. Il a commencé à redonner de l'importance au milieu de terrain. Ça a permis à l'équipe d'être plus équilibrée et de jouer plus haut, on voyait plus de pressing. Les débuts de match en particulier étaient bons avec de l'intensité.
Le tournant c'est quand il repasse en 4-4-2. C'est à partir de là qu'il improvise. Pour moi quand le plan c'est de jouer avec Di Maria-Neymar-Mbappé-Icardi, c'est du déséquilibre. C'est là que je trace la ligne. Si quelqu'un me parle d'équilibre avec cette compo, on a pas la même définition de ce mot.
Mais tu fais comme si il ne s'était rien passé à ce moment. On avait Cavani, Neymar et Mbappé blessé ou out au moment du match contre le real et pour un moment. Le passage du 433 au 442, c'est avec le retour des joueurs qui étaient absents en début d'année.
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Lui il a pas décidé. Tout est symbolisé dans la double confrontation contre Dortmund. Le mec il part sur un 3-4-3 comme ça... Après il commence à relancer Cavani et il écarte Icardi. A cause des absences il met Sarabia-Cavani devant qui font un travail énorme pour protéger le reste du bloc, ce qu'on a jamais depuis longtemps au PSG. Après avec le ballon c'est du jeu très conservateur, on évite les pertes de balle au maximum. Il y a même pas de tir, l'équipe arrive à être très réaliste.
Je suis d'accord sur ça. Un gros bide
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Là où vous voyez du pragmatisme, moi je vois une absence de direction. C'est pour ça que j'arrête pas de dire qu'il subit et qu'il improvise. Il y a pas de continuité dans son travail, pas de ligne directrice.
Et je crois que j'ai souligné clairement la continuité, même si ça nous agace, même si on est pas d'accord: Neymar à la création assez bas (je suis contre), Gueye et Marqui pour compenser le non-replcement des offensifs (je suis contre). Faire jouer Mbappé proche de Neymar. Garder Di Maria sur le terrain pour apporter des solutions à la construction et dans la profondeur. C'est des choix constants chez Tuchel.
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Ce qu'on met en avant c'est surtout des joueurs, les Neymar, Mbappé, Kimpembe, Navas et Choupo. Sinon sur le fond je sais pas quoi retenir.
Le mental et la solidité défensive. Ca fait très ligue 1, c'est vrai, mais ça suffit pour le moment.
"Je pensais mourir avant de voir un match Naples-Juventus avec des maillots noirs et jaunes (...) Cela fait mal, comme cela doit faire mal à tous ceux qui ont grandi avec les vignettes Panini et qui sont attachés aux couleurs de leur club. Cela me rend profondément triste."
Maurizio Sarri

"Ca doit être bien chiant pur un hater de la win de voir son propre club recruter de plus en plus de champions."
K-li

julien2
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 23298
Enregistré le : décembre 2009
Localisation : Paris

15 août 2020, 22:10

Toufik a écrit :
15 août 2020, 22:00
julien2 a écrit :
15 août 2020, 20:42
:lol: Non jamais :lol: Je vais pas trop développer là-dessus, je crois que t'es au courant.
Garde trop la balle, lève pas la tête etc...et en plus tu as passé de la crème pour le match de l'Atalanta alors que c'est le meilleur sur la pelouse. Dans le même temps aucune critique sur 1 ou 2 joueurs je crois :lol:
C'est bien ce que je disais, tu confonds tout et ça n'a pas de sens puisque tu cherches la polémique. Sans intérêt. Désolé.
Facile la réponse :lol: :p
Non aucune, mais c'est pas mal de tout esquiver ainsi ;-)

Avatar du membre
Vishnou
International
International
Messages : 5799
Enregistré le : novembre 2006

16 août 2020, 08:39

Le truc c'est que chaque année en phase finale de LDC on voit des clubs bien organisés, avec une cohérence dans le jeu.
Et nous au milieu on fait toujours figure de mauvais élève.
Des prestations abouties tactiquement on en a fait, surtout en LDC. Mais on est vraiment pas constant.
Cela dit notre plus gros défaut était mental et il semble que ça soit mieux cette année, encore que l'année dernière aussi mais MU a refroidi toute cette amélioration.
Si on reprend MU, à l'aller tout le monde encense le PSG et notamment Marqui qui aurait muselé Pogba. Sauf que Marqui dit en interview que si il a pu faire ce match c'est parce que Alves a fait un gros travail pour l'aider.
On en revient toujours à la même chose, à savoir la mise en place tactique et le jeu des uns par rapport aux autres.
On a strictement aucune identité.
Toutes les équipes du final 8, tu sais à peu près comment elles vont jouer. Nous aussi : tout le monde défend comme il peut et on passe la balle à Neymar, ensuite Neymar décide si il fonce, ou si on fait des passes latérales devant la défense, histoire de remonter le bloc doucement et de tenter un dribble arrêté du côté gauche.
Le Réal n'a pas un jeu très abouti non plus, mais ils se concentrent sur une débauche physique et une percussion intense, ce que nous on a réussi que peu de fois.

Pour moi en europe je vois trois écoles :
1. Guardiola, le Barça(très bancal il est vrai), l'Ajax.
2. Full défense : Simeone, mou, pochetino
3. Gegenpressing : Klopp, Flick, Atalanta, RB etc...

J'aurai bien aimé que TT apporte la troisième option, mais comme Emery il s'est empêtré dans un truc hybride qui fonctionne moyennement.
ImageImage

Avatar du membre
ari92
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 31798
Enregistré le : juillet 2011

16 août 2020, 12:02

Tu oublies l'école Rudi Garcia...
► Afficher le texte

Avatar du membre
McCoy
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 20170
Enregistré le : juillet 2011

16 août 2020, 13:05

Toufik a écrit :
15 août 2020, 22:08
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
L'équipe a commencé la compétition en 4-3-3, il y avait de la cohérence dans ce qu'on voyait au début. Il a commencé à redonner de l'importance au milieu de terrain. Ça a permis à l'équipe d'être plus équilibrée et de jouer plus haut, on voyait plus de pressing. Les débuts de match en particulier étaient bons avec de l'intensité.
Le tournant c'est quand il repasse en 4-4-2. C'est à partir de là qu'il improvise. Pour moi quand le plan c'est de jouer avec Di Maria-Neymar-Mbappé-Icardi, c'est du déséquilibre. C'est là que je trace la ligne. Si quelqu'un me parle d'équilibre avec cette compo, on a pas la même définition de ce mot.
Mais tu fais comme si il ne s'était rien passé à ce moment. On avait Cavani, Neymar et Mbappé blessé ou out au moment du match contre le real et pour un moment. Le passage du 433 au 442, c'est avec le retour des joueurs qui étaient absents en début d'année.
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Lui il a pas décidé. Tout est symbolisé dans la double confrontation contre Dortmund. Le mec il part sur un 3-4-3 comme ça... Après il commence à relancer Cavani et il écarte Icardi. A cause des absences il met Sarabia-Cavani devant qui font un travail énorme pour protéger le reste du bloc, ce qu'on a jamais depuis longtemps au PSG. Après avec le ballon c'est du jeu très conservateur, on évite les pertes de balle au maximum. Il y a même pas de tir, l'équipe arrive à être très réaliste.
Je suis d'accord sur ça. Un gros bide
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Là où vous voyez du pragmatisme, moi je vois une absence de direction. C'est pour ça que j'arrête pas de dire qu'il subit et qu'il improvise. Il y a pas de continuité dans son travail, pas de ligne directrice.
Et je crois que j'ai souligné clairement la continuité, même si ça nous agace, même si on est pas d'accord: Neymar à la création assez bas (je suis contre), Gueye et Marqui pour compenser le non-replcement des offensifs (je suis contre). Faire jouer Mbappé proche de Neymar. Garder Di Maria sur le terrain pour apporter des solutions à la construction et dans la profondeur. C'est des choix constants chez Tuchel.
McCoy a écrit :
15 août 2020, 21:00
Ce qu'on met en avant c'est surtout des joueurs, les Neymar, Mbappé, Kimpembe, Navas et Choupo. Sinon sur le fond je sais pas quoi retenir.
Le mental et la solidité défensive. Ca fait très ligue 1, c'est vrai, mais ça suffit pour le moment.
Là où je veux en venir sur la continuité, c'est que l'organisation il faut la travailler dans le temps. Même s'il met toujours les mêmes joueurs en gardant certaines idées, s'il prend pas le temps de travailler l'organisation de l'équipe, ça sera difficile de voir une progression.

Avec Tuchel le problème c'est pas une question de compétence. C'est quelqu'un qui a des compétences tactiques, il est ouvert d'esprit. On a vu sur certains matches qu'il était capable de mettre en place des organisations intéressantes. Le problème c'est que ça disparait, il y a rien de solide.

Pour faire ce travail sur l'organisation de l'équipe dans le temps, il faut se décider sur une organisation en particulier, la travailler peu importe s'il manque des joueurs ou pas. Et dans un deuxième temps il peut la modifier en fonction des adversaires, en sachant que les joueurs auront des repères et seront très réactifs à ce qu'il veut mettre en place.

Si tu me dis que cette organisation c'est le 4-4-2 avec tout le monde devant, cette continuité ne peut pas se faire à cause du manque d'équilibre qui est un élément indispensable. Donc c'est pas qu'il en est pas capable, mais c'est trop compliqué. Après peut être qu'il a raison et qu'il en est capable, mais en suivant la progression de l'équipe j'ai du mal à trouver des éléments qui lui donneraient raison.

La différence par rapport à maintenant, c'est que peu importe l'équipe qu'il mettrait en s'adaptant aux adversaires, on verrait un vrai bloc, du pressing, une équipe plus à l'aise à la relance, des joueurs plus en confiance et plus déterminés.

J'ai longtemps réclamé un entraineur qui amènerait du changement, mais je pense qu'il y a des limites à ça. Là je vois pas où il veut en venir. Des grands entraineurs qui changent à chaque match on en a vu, il y en a qui mettent jamais la même compo deux fois, mais il y a toujours la même base, les mêmes idées, au final ils font plus ou moins la même chose.

Si j'avais l'impression de voir une équipe flexible, en voyant à chaque fois une bonne organisation, avec une équipe déterminée, qui défend bien de manière collective, je m'en plaindrais pas.
D'ailleurs je pense que c'est une des meilleures solutions pour ce genre d'effectif.
Il y a un joueur qui a du talent et qui est capable de bien travailler collectivement c'est Di Maria.
Lui il peut permettre d'avoir une bonne animation avec Neymar et Mbappé, tout en essayant de garder une bonne organisation.
Neymar et Mbappé faut pas leur demande de faire quelque chose de compliqué. On peut leur demander quelque chose de simple et de répéter ça de match en match, ils le feront. Après faut mettre l'accent sur le reste de l'équipe. C'est quelque chose de très compliqué, mais c'est une direction possible à prendre.
Après je veux bien être ouvert, mais si on m'expliquait que c'est possible de faire la même chose en ajoutant Icardi ou Cavani, pour moi c'est pas raisonnable, et j'aurai du mal à accepter que ce soit le raisonnement. J'espère que c'est pas ce que Tuchel a en tête en alignant cette équipe.
PASTORIX

Avatar du membre
le pharaon du 94
Modérateurs
Modérateurs
Messages : 68863
Enregistré le : février 2005

16 août 2020, 15:46

Vishnou a écrit :
16 août 2020, 08:39

2. Full défense : pochetino
:o
KlaransFlaco a écrit :Cabaye est meilleur que verratti
LOLOPAGANELLI a écrit :
09 août 2017, 15:46
Bonjour, je ne sais pas si c'est la version finale du projet mais c'est affreux.

Et une coupure en plein transfert Neymar, chapeau le timing.

Toufik
Titulaire
Titulaire
Messages : 3484
Enregistré le : septembre 2013

16 août 2020, 20:54

McCoy a écrit :
16 août 2020, 13:05
Là où je veux en venir sur la continuité, c'est que l'organisation il faut la travailler dans le temps. Même s'il met toujours les mêmes joueurs en gardant certaines idées, s'il prend pas le temps de travailler l'organisation de l'équipe, ça sera difficile de voir une progression.
...
Si tu me dis que cette organisation c'est le 4-4-2 avec tout le monde devant, cette continuité ne peut pas se faire à cause du manque d'équilibre qui est un élément indispensable. Donc c'est pas qu'il en est pas capable, mais c'est trop compliqué. Après peut être qu'il a raison et qu'il en est capable, mais en suivant la progression de l'équipe j'ai du mal à trouver des éléments qui lui donneraient raison.
Mais il y a une différence entre pas être content avec le contenu (ce qui est la cas de la plupart des mecs de bonne foi sur le forum) et dire qu'il improvise en permanence et qu'il assume rien.

Je pense que le plan de Tuchel, c'est le 442 avec une bonne assise défensive, mais que les blessures des uns (Mbappé, Neymar, Verratti, Bernat), les méformes des autres (Icardi, Meunier), et la pandémie (une paille!) ont posé un problème de continuité tactique. Mais Tuchel en est capable.

De plus, tu sous-estimes un peu la pression du résultat quand tu sais que tu peux sauter à tout moment, et donc qu'il faut constamment privilégier le résultat à court terme. A un moment, et c'est là où Tuchel nous déçoit, le mec a choisi de survivre plutôt que mourrir avec ses idées. Sur le contenu, ça se discute. Sur les résultats, il a tout bon, qu'on le veuille ou non.
McCoy a écrit :
16 août 2020, 13:05
La différence par rapport à maintenant, c'est que peu importe l'équipe qu'il mettrait en s'adaptant aux adversaires, on verrait un vrai bloc, du pressing, une équipe plus à l'aise à la relance, des joueurs plus en confiance et plus déterminés.
L'équipe plus confiante, plus déterminée, ça vient avec les résultats et le plafond de verre qui saute. Contre l'Atalanta et Dortmund, on avait une pression folle. J'espère voir un progrès contre Leipzig, surtout avec le retour de Mbappé pour faire changer la peur de côté. Mais je tiens quand même à répéter qu'on a encaissé un but en trois matchs depuis la reprise, alors qu'on est à court de compétition et qu'on joue que des matchs à enjeu (dont l'un contre une des meilleures attaque d'Europe).

Le vrai bloc avec pressing, ce n'est pas possible, voir quote suivante.
McCoy a écrit :
16 août 2020, 13:05
Neymar et Mbappé faut pas leur demande de faire quelque chose de compliqué. On peut leur demander quelque chose de simple et de répéter ça de match en match, ils le feront.
Jouer côte à côte, combiner, venir proposer à la construction pour Neymar (comme De Bruyne), partir en profondeur dans le half-space pour Mbappé (comme Sterling). Check.

Leur demander de participer au bloc équipe et au pressing comme le fond De Bruyne et Sterling, oublie. Sont trop cons, ou trop bons, c'est selon. Tu veux un bloc équipe et du pressing, vend l'un des deux. Et vend Icardi aussi.
McCoy a écrit :
16 août 2020, 13:05
Après je veux bien être ouvert, mais si on m'expliquait que c'est possible de faire la même chose en ajoutant Icardi ou Cavani, pour moi c'est pas raisonnable, et j'aurai du mal à accepter que ce soit le raisonnement. J'espère que c'est pas ce que Tuchel a en tête en alignant cette équipe.
Icardi est un gros problème pour le moment, mais je pense qu'il peut progresser. La confiance, ça viendra avec des buts. Le physique, ça viendra avec la compétition. Dans le jeu, Higuain et Aguerro ont appris à participer avec Sarri et Guardiola, donc Icardi peut le faire aussi. Mais oui, je suis d'accord, pour le moment, un 442 avec Icardi, ça fait pas sens. Si Tuchel veut un 442, Giroud ou Manzukic seraient plus utiles.

En bref, je suis d'accord sur le fond de tes reproches. J'aime pas le jeu de l'équipe. J'ai pesté à la fin de chacun des derniers matchs. Mais quand je vois le grand n'importe quoi de Guardiola hier (après la leçon qu'il avait donné à Zidane à Madrid) ou le naufrage de Quique Setien, je me dis qu'il faut être plus généreux. Un coach doit survivre à court terme, surtout quand les joueurs sont plus important que lui. Notre club a été particulièrement mal géré entre 2017 et 2019. Tuchel et Leo ont hérité de cette merde.

Mais on est en 1/2 LDC pour les 50 ans du club et on a fait le triplé. Quand on pense à notre fin de saison l'année dernière!! Alors, plutôt que de les accuser de rien branler, ou de rien planifier, je vais chercher du positif. Au moins jusqu'à ce qu'on se fasse humilier par Leipzig...
"Je pensais mourir avant de voir un match Naples-Juventus avec des maillots noirs et jaunes (...) Cela fait mal, comme cela doit faire mal à tous ceux qui ont grandi avec les vignettes Panini et qui sont attachés aux couleurs de leur club. Cela me rend profondément triste."
Maurizio Sarri

"Ca doit être bien chiant pur un hater de la win de voir son propre club recruter de plus en plus de champions."
K-li

Avatar du membre
McCoy
Ballon d'or
Ballon d'or
Messages : 20170
Enregistré le : juillet 2011

17 août 2020, 02:07

La différence c'est que d'après moi il peut très bien continuer à jouer en 4-4-2 même quand il y a des absents, et même en privilégiant les résultats ce que tous les entraineurs font sauf exception. De manière à travailler une organisation, faire en sorte que les joueurs aient des repères, apprennent à défendre ensemble. C'est ça qui crée la confiance au delà des résultats, et c'est ça qui aide à amener de la détermination.
Quand les joueurs ont leurs automatismes, leurs habitudes, ils ont moins de raison de douter.

Quand il joue en 4-3-3 je vois pas la même logique que quand il joue dans ce 4-4-2 très offensif, et c'est pareil pour le 3-4-3. C'est pas le même équilibre, c'est pas la même façon de défendre, c'est pas la même façon de jouer. Il y a pas de passage fluide entre les deux. Ce qui serait possible en étant plus raisonnable sur son 4-4-2.
Je pense pas du tout qu'il ait besoin d'en arriver là pour gagner des matches. Si à chaque fois qu'il y a des éléments contraires il passe à quelque chose de différent, ça pose problème pour travailler sur la durée.
C'est quelque chose qui a manqué au PSG depuis beaucoup d'années, y compris sur les années entre elles avec les fausses années de transition sans faire le lien. Et ça sera encore la cas la saison prochaine même s'il reste.

Ce débat j'ai eu exactement le même pour Emery et Blanc, quand on leur trouvait à chaque fois des circonstances. Sur le moment il peut y avoir des difficultés pour un entraineur à mettre en place ce qu'il veut, pour plein de raisons. Après sur la durée ça tient pas pour moi. Tuchel ça fait 100 matches qu'il entraine, il y a beaucoup de matériel à interpréter.

Tous les paramètres d'une saison j'ai essayé de les prendre en compte durant la saison, en essayant de comprendre les compos, le choix des animations, faire le lien entre différentes périodes, c'est pour ça que j'essaie de détailler mon avis après chaque match, ça me permet plus facilement de me référer à ce que j'ai pensé un mois ou deux mois plus tôt. Cette saison j'ai pas réussi à le faire. C'est ce que m'y est surtout revenu cette saison, cette absence de direction claire, d'organisation, quelque chose qui pouvait faire du sens sur la durée.

Maintenant il y a une nouvelle compétition en effet, on peut se focaliser uniquement dessus, c'était une préparation à part entière, ça se joue sur quelques matches. Peut être qu'il sera capable de trouver quelque chose.
Il y a bien Garcia qui le fait sur la fin de saison, alors que leur équipe était irregardable, pourquoi pas lui.
J'essaie aussi de positiver, mais ce qui me donne espoir c'est surtout Neymar et Mbappé qui sont très en forme, et qui ont déjà été décisif, même si Neymar a intérêt à régler un peu ses frappes :lol:
PASTORIX

Avatar du membre
Bob Morlock
International
International
Messages : 5206
Enregistré le : janvier 2012
Localisation : Paris 18

17 août 2020, 17:18

PSG-Leipzig : «Nous sommes absolument prêts», affirme Thomas Tuchel

Ce lundi, à la veille de la demi-finale de la Ligue des champions contre le RB Leipzig, l’entraîneur du PSG se veut volontariste et optimiste.

Ce mardi, le PSG tentera de se qualifier pour la première finale de Ligue des champions de son histoire, contre le RB Leipzig. Ce lundi, en conférence de presse par visioconférence, Thomas Tuchel a livré son état d'esprit à l'approche de l'événement considérable qui se présente.

En 2007, quand vous avez connu Julian Nagelsmann (NDLR : coach de Leipzig), auriez-vous imaginé le retrouver treize ans plus tard en demi-finale de la Ligue des champions ?

THOMAS TUCHEL. Non bien sûr, on ne peut pas dire ça. C'était un moment où j'entraînais la réserve. C'était mon joueur. Il était toujours blessé ! On n'avait pas d'argent, il ne pouvait pas rester dans cette situation, il est devenu observateur pour nos adversaires. On n'a pas eu la possibilité d'avoir un grand staff alors on lui a proposé de l'intégrer pour qu'il observe de manière attentive nos adversaires. Après, il a entraîné des jeunes. Le plus important est d'être calme. Je ne veux pas vivre ma vie en pensant à l'après. Je veux rester ici et profiter. Cela a toujours été comme ça dans ma carrière. Je veux garder de l'énergie. Je suis heureux de vivre ce moment. C'est incroyable. Pour nos familles, c'est plus grand pour Julian que pour moi parce que moi, j'ai plus de vécu.

Ces demi-finales consacrent les coachs allemands. Quelle est la recette ?

Nous sommes trois entraîneurs allemands mais Rudi Garcia (NDLR : Lyon) a dit qu'il était un peu allemand. Alors nous sommes peut-être trois et demi.

Comment qualifieriez-vous la relation entre Mbappé et Neymar ? Est-ce la principale force de votre équipe ?


Mais oui! Oui clairement. Offensivement, ils font toujours la différence. C'est un bon mix entre un dribbleur qui peut faire des passes et Kylian qui a la vitesse, le timing, qui conclut à la fin. C'est un mix exceptionnel. Bien sûr que c'est un point fort. Dans chaque équipe, il y a des connexions, dans chaque phase de jeu. Les deux sont exceptionnels.

Neymar possède un rôle de leader sur et en dehors de la pelouse. Comment l'est-il devenu ?

Il l'a toujours été. Il est un leader différent. Avec ses qualités, sa confiance, son courage dans les uns contre uns. Il veut gagner avec sa vision, sa capacité à combattre. On a créé un groupe avec des joueurs comme Ander Herrera, Keylor Navas, Pablo Sarabia. Ce sont des gars qui savent très bien comment vivre ensemble, comment créer une atmosphère, comment s'entraîner. C'est la clé pour avoir Ney à un autre niveau car on ne peut pas gagner tout seul dans ce sport. Ce sont des joueurs clés qui ont créé cette atmosphère.

Quel est l'état d'esprit à la veille de ce moment historique qui pourrait voir le PSG disputer sa première finale de Ligue des champions ?

On ne parle pas de choses historiques. On vit le moment. On a mérité d'être ici. On a réalisé une saison et une Ligue des champions extraordinaires. On a travaillé pendant des mois pour arriver là avec beaucoup de matchs au meilleur niveau. On l'a déjà fait et on continue maintenant. On ne crée pas une ambiance pour le dernier carré. On la crée pendant l'année. Les joueurs sont calmes quand ils sont ensemble. Ils sont heureux. Sur le terrain, nous sommes forts, très forts. A Faro lors des séances, c'était du très haut niveau, comme hier (NDLR : dimanche) à Lisbonne. On est toujours concentrés, avec le sourire. Nous sommes absolument prêts. C'est une demi-finale, on est là pour gagner, pas pour un moment historique. On va combattre.

Kylian Mbappé est-il prêt à débuter ?

Il a joué trente minutes (contre Bergame), il n'a pas eu de réaction dans sa cheville. On a gagné six jours. Bien sûr qu'il peut commencer. On va décider aujourd'hui (NDLR : lundi) s'il commence ou s'il entre. On a toutes les options.

Votre approche tactique change-t-elle avec un coach adverse qui vous connaît par cœur ?


Il y a des détails. Leipzig s'adapte à notre structure, notamment défensivement, donc ce n'est pas le système qui fera la différence. On ne peut s'adapter. Ils défendent en avançant. Ils sont très courageux, pensent toujours à développer du jeu offensif, sont très jeunes, courent beaucoup. Ils ne jouent pas comme l'Atalanta, notamment en individuel, mais ce sera un match très physique. C'est un match décisif, on en a joué trois déjà. On doit jouer libre, avec confiance. Nous avons notre style, ils ont leur style.

Le Parisien
Image

Répondre